Choix du bouton

Martine
Martine

le 17/01/2021 à 00:36 Citer ce message

Bonsoir,
Une amie se fait opérer dans quelques jours (radio). Elle a toujours des questions en suspens, notamment pour la suite, pour la pose du bouton. Le mode d’intervention a t’il un impact sur le choix du bouton ? Elle souhaiterait un bouton spécifique et se demande si le mode d’intervention choisie convient pour la mise en place de n’importe quel bouton ?
Merci de votre retour
Martine
Françoise Parinaud
Françoise Parinaud

le 17/01/2021 à 15:25 Citer ce message

Bonjour Martine!
La 1ère chose que j'ai envie de dire à votre amie, c'est qu'elle ne doit pas hésiter à poser les questions à l'équipe médicale. Celle-ci a un devoir d'information envers les patients.
Si je comprends bien, votre amie va être opérée pour une gastrostomie percutanée par voie radiologique et sous anesthésie locale. Selon la technique utilisée le bouton de gastrostomie peut être placé 2 à 3 mois après la pose de la sonde, en fonction de la cicatrisation de la gastrostomie, c'est la technique "pull", soit d'emblée, dès la 1ère intervention, c'est la technique "push". Le médecin est le mieux à même de juger de la technique la plus appropriée. Cela nécessite de mesurer l'épaisseur de la paroi abdominale pour adapter la longueur du bouton.
Voilà ce que je peux donner comme information à votre amie à qui je souhaite la bienvenue au club des gastrostomisés et que nous serons heureux d'accueillir sur ce site.
Bien cordialement
Martine
Martine

le 17/01/2021 à 20:15 Citer ce message

Bonjour Francoise,
Merci de votre réponse . Effectivement elle devrait pouvoir s’adresser à l’équipe médicale, mais le radiologue a été très évasif sur la suite... L’intervention se fait un peu en urgence, elle n’a donc pu rencontrée que le radiologue. C’est surtout pour la suite qu’elle se retrouve en manque de réponses. Initialement prévu par voix chirurgicale, le mode d’intervention a dû être modifié au vu de sa fragilité ( enfin c’est qu’elle suppose).
Je vais lui conseiller de venir vers vous .
Encore merci
Céline
Céline

le 23/01/2021 à 15:49 Citer ce message

Bonjour,
Je suis l'amie de Martine qui doit se faire poser une GPR. Effectivement comme l'expliquait mon amie, je n'ai vu que le radiologue qui m'a uniquement décrit la procédure employée lors de l'acte qui ne durerait que 20 minutes après avoir introduit une sonde nasale.
Je constate à travers la lecture de nombreux témoignages que le bouton mic Key est déjà un rempart esthétique non négligeable à la suite de la cicatrisation. Cependant je me suis documentée à travers le net et outre Atlantique et j'ai noté qu'ils utilisaient beaucoup le mini one ou bien le bard button. Ces derniers ayant des profils bas et seraient moins soumis à des risques d'accroche ou de retrait inopiné, sans parler de l'esthétisme...
Le dernier bouton cité nécessiterait une méthode d'introduction plus lourde mais le confort serait plus grand tant du point de vue : manipulation transfert avec tiers personne ou avec sangle de lève malade, et esthétique vestimentaire l'été (sans parler de l'intimité du couple).
Le premier acte de la gpr permet il de choisir le bouton par la suite ? l'introduction de ce dernier bouton dont le champignon est dur et non ballonnet gonflable ) ?

Je vous remercie à tous pour votre réponse.
Bien cordialement
Céline
Françoise Parinaud
Françoise Parinaud

le 24/01/2021 à 16:42 Citer ce message

Bonjour Céline! Je ne suis pas sûre que l'on puisse vous équiper en France de boutons que l'on trouve outre atlantique. Il vous faut poser la question au gastro-entérologue ou au radiologue qui va vous installer la gastrostomie. Le problème est celui du coût de ces boutons. Tout le monde en France ne bénéficie pas d'un bouton Mickey parce qu'il coûte plus cher. Certains établissements hospitaliers le réservent aux sujets les plus jeunes.
En France, les équipements de gastrostomie sont intégralement pris en charge par la Sécurité Sociale. Aux Etats-Unis, ce sont les assurances privées des patients qui assument ces coûts...à condition d'avoir une bonne assurance.
Cela étant, pour vivre depuis de longues années avec un bouton MicKey, je puis vous assurer que c'est tout à fait confortable et discret.
Bon courage, Céline! Donnez-nous de vos nouvelles!
Mohamed fath
Mohamed fath

le 24/01/2021 à 20:34 Citer ce message

Bonjour Françoise, je suis tout à fait d'accord avec vous, je suis passé d'une cheville à un bouton de clé de mecky ; la vérité est grande, elle est décrite et je la recommande salut a tous
Reynald
Reynald

le 29/01/2021 à 15:57 Citer ce message

Bonjour Céline.
Nous trouvons en France, outre les boutons mic-key, des boutons mini-one qui ont effectivement un profil plus bas et dont le ballonnet se gonfle en forme de pomme plutôt qu'en forme d'olive pour le mic-key. Cette forme de ballonnet permet de le gonfler un peu moins sans risquer de fuite et est très utilisé en pédiatrie.
Pour le Bard, je pense que vous faite référence au système non-balloon qui existe également d'ailleurs chez d'autre labo. A la place du ballonnet, vous avez un champignon rigide. Il offre l'avantage de durer deux ans contre 6 mois pour un modèle à ballonnet. Par contre le changement est un acte pratiqué par un médecin uniquement car il nécessite l'introduction d'un trocard pouvant perforer l'estomac en cas de mauvaise manipulation. De plus le retrait et la réintroduction du bouton sont plus douloureux. Je trouve aussi la mise en place des prolongateurs moins pratique. Je ne recommande pas le système non-balloon pour toutes ces raisons. L'idéal est un bouton à ballonnet que le patient peut apprendre à changer lui même sans stress à la maison.

Reynald

Répondre à ce message