Zéro accompagnement psychologique

Pierre-Alain
Pierre-Alain

le 21/12/2017 à 14:24 Citer ce message

La prise en charge psy? Aucune! On sort de l'hôpital avec des conseils techniques et puis débrouillez-vous!
Merci pour ce site, ça fait du bien de voir qu'on est pas tout seul! Le blog est aussi très intéressant!
Thierry
Thierry

le 22/07/2018 à 17:17 Citer ce message

Il est difficile d'apporter un soutien psychologique car je pense que chacun vit cette opération différemment.
Un Neurologue Lyonnais m'avait dit de le faire le plus tôt possible pour m'y habituer.
J'ai mis un peu de temps, mais quand j'ai eu marre d'être écoeuré par le fortimel max tellement sucré, c'est moi qui ai précipité les choses et demandé la gastrostomie. Ce n'est ni tres important, ni tres traumatisant, ni douloureux et c'est même reversible puisque ça s'enleve et se referme très vite. Par contre, quel confort de vie. Ne plus se demander ce qu'on va essayer de manger, ne plus faire de fausse routes, arrêter de perdre poids et forces juste avec un petit bout de tuyau, ne plus passer 2 heures devant une assiette qu'on n'arrive pas à avaler, c'est vraiment genial...il faut dédramatiser. De plus, après quelques semaines j'ai demandé le remplacement de la sonde à collerette avec tuyau qui pendouille par un bouton mic key, et je suis positivement enchanté. Donc, aucune hesitation à avoir, ni peur, ni angoisse, et ne croyez pas ceux qui disent que ça fait un mal de chien, c'est faux. Pourtant, quand on m'a retiré ma sonde à collerette, sans anesthesie et en tirant un coup sec sur le tuyau, ce n'était pas très agréable. Mais ça fait moins mal que de marcher sur une pointe rouillée ou de se faire arracher une dent. Donc, pas de peur à avoir, ça ne présente QUE des avantages, d'autant plus, qu'on peut toujours manger par la bouche si on a envie de goûter quelque chose.
Thierry
Thierry

le 22/07/2018 à 17:38 Citer ce message

Juste un oubli, je ne m'étais pas abonné au sujet...

Répondre à ce message