La voie intestinale du coronavirus

10% des personne atteintes de Covid-19 présentent des manifestations intestinales, en particulier des diarrhées.

Comment un virus qui entre par les voies respiratoires et va s'installer dans les poumons peut-il se retrouver dans les intestins? Le professeur Harry Sokol, hépato-gastro-entérologue à l'hôpital Cochin de Paris, a avancé une explication mardi dernier dans l'émission "Les Pouvoirs Extraordinaires du Corps Humain": le mucus secrété par les poumons infectés par le coronavirus remonte vers le pharynx où il est dégluti, avalé, et migre ensuite vers l'appareil digestif. Or 70% des capacités immunitaires de notre organisme sont localisées dans le microbiote intestinal, cet ensmble de bactéries et de neurones dont on parle tant et dont on découvre les extraordinaires possibilités. Ainsi, la forteresse qui nous protège des agressions extérieures est à son tour assiégée par le virus . Sachant que le microbiote des personnes obèses est altéré, on comprend mieux que ces patients-là, atteints de Covid-19, aient été les plus gravement touchés. Plus que jamais il nous faut bichonner notre microbiote intestinal. Le Pfr Sokol insiste sur la nécessité d'une alimentation équilibrée, ce qui est le cas de la nutrition entérale. Il est conseillé de faire de temps en temps un bilan sanguin pour détecter d'éventuelles carences notemment en vitamine D qui a une incidence sur l'immunité. Bien se nourrir mais aussi pratiquer une activité physique, a insisté le Pfr Sokol, voilà de quoi stimuler nos défenses immunitaires et nous en avons bien besoin par ces temps d'épidémie.

Tout à fait autre chose: j'ai reçu un message cette semaine d'une infirmière libérale corse désemparée par le cas d'une patiente gastrostomisée qu'elle suit à domicile. Cette dame souffre de rougeurs et d'écoulements à l'orifice de son bouton que l'infirmière a bien du mal à maîtriser. Or cette patiente a perdu du poids et manifestement le calibre de son bouton n'est plus adapté. Il faudrait donc prendre de nouvelles mesures de sa stomie pour changer le bouton. Pour cela, il faut que cette dame aille à l'hôpital mais elle s'y refuse catégoriquement par crainte d'attraper le coronavirus.

Redisons-le: il n'y a pas à avoir peur de se rendre dans un service hospitalier. S'il y a un endroit sûr, c'est bien celui-là. Le personnel est formé à sa protection et à celle des autres et les consultations de Covid-19 se font dans des services dédiés et par un circuit particulier. Il y a plus de risques à négliger des soins par crainte de se contaminer.

Commentaires (1)

Reynald
  • 1. Reynald | 18/05/2020
Merci Françoise pour ces info.
Ne négligez pas votre santé. Et si vous redoutez une contamination à l'hôpital, soyez bien assurés que c'est l'endroit où les mesures barrières sont le mieux respectées. Pensez-vous que le personnel du magasin où vous faites vos courses, malgré tout son engagement, soit mieux formé que le personnel hospitalier pour vous protéger d'une contamination ? Si vous allez consulter, vous ne croiserez pas de patient COVID19 ou suspecté infectés. Nous sommes tous dans l'attente de la deuxième crise sanitaire, non pas causée par le virus mais causée par le défaut de soin de toute une population.
Prenez soin de vous.
Reynald

Ajouter un commentaire