Img 3360 1

Séraphine

J'ai le plaisir de vous présenter Séraphine, bébé Bichon Maltais de 2 mois qui vient d'entrer dans ma vie.

Pour une fois, je ne vais pas vous parler de gastrostomie ou d'épidémie mais d'une boule de poils et de tendresse que j'ai baptisée Séraphine en souvenir d'un professeur de Français que j'aimais beaucoup et qui portait ce nom angélique et désuet. Précision: 2021 est l'année des S pour les chiens.

Ma Séraphine à 4 pattes est pleine de vitalité et déborde d'affection. Je ne peux pas faire 1 mètre sans qu'elle se colle à mes pieds et, comme elle est à peine plus grosse que ma main, j'ai toujours peur de l'écraser. Habituée depuis sa naissance à évoluer au sein d'une grande fratrie, Séraphine ne supporte pas d'être seule et vous le fait savoir en pleurant à fendre l'âme. Il faut tenir bon, le coeur un peu serré et pas trop longtemps, car elle doit s'habituer à rester loin de moi sans paniquer.

J'avais pris la bonne résolution, avant son arrivée, de la faire dormir dans sa panière, au pied de mon lit. Mais la première nuit, devant ses appels de détresse, j'ai monté la panière sur le lit et, ce qui devait arriver, arriva, Séraphine est sortie de son lit pour venir se coller contre moi. Comment résister? 

A mon grand étonnement, ce bébé chien a vite compris qu'elle devait faire ses besoins dehors. Elle semble même prendre plaisir à choisir le bout de gazon où faire son pipi et l'emplacement, dans un recoin du jardin où déposer sa crotte.

Bref! Vous l'aurez compris, c'est le début d'une belle histoire d'amour entre Séraphine et moi. La seule que cela ne réjouit pas, c'est ma chatte Lys qui regarde Séraphine sans aménité. Du coup elle s'est réfugiée dans les étages et n'en sort que la nuit quand Séraphine et moi sommes couchées. J'espère qu'avec le temps Lys acceptera l'intruse et, qui sait, s'en fera une amie.

Ajouter un commentaire