Drôle d'époque!

Je déménage. Au propre, pas au figuré, du moins je l'espère. 2 mois de confinement dans un appartement cerné par la présence permanente de voisins bruyants m'ont fait rechercher une maison en location.

Je l'ai trouvée dans une petite ville à quelques kilomètres de celle où je réside actuellement. Le propriétaire ne m'est pas inconnu. Sa maison est celle de son père médecin comme lui et relation professionnelle de mes parents. Des liens qui ne datent pas d'hier.

J'ai tout de suite fait mienne cette demeure bourgeoise en centre ville avec ses parquets anciens, ses belles proportions et son ravissant jardin clos de murs.

Reste maintenant à passer, à partir de lundi, l'épreuve du déménagement/emménagement avec cette question: comment se protéger du coronavirus quand meubles et objets vont être manipulés par 4 ou 5 déménageurs? Certes, ils porteront un masque mais ils ne vont pas se désinfecter les mains à tout bout de champ. Il n'y a plus qu'à croiser les doigts...

Ma fille cadette et parisienne, Marianne, me fait la gentillesse de venir passer quelques jours dans la nouvelle maison pour m'aider à déballer les cartons et à ranger. Covid 19 oblige, nous ne nous sommes pas vues depuis 1 an. "Mais, m'a-t-elle dit, je viens d'une ville très contaminée et donc pas question de s'embrasser ou de se toucher!". Quelle frustration de ne pouvoir prendre son enfant dans ses bras! Drôle d'époque tout de même!

Commentaires (2)

Bil
  • 1. Bil | 14/10/2020
J'e suis toujours en décalage pour les lectures...
je me souvenais que vous déménagiez
Quel bonheur d'avoir eu votre fille même si ce satané virus vous empêchait les embrassades et autres gestes affectifs mais sa présence était d'un grand réconfort et une aide précieuse..
Bonne continuation dans ce nouvel environnement..
Je vous embrasse.
Aline
  • 2. Aline | 04/10/2020
Bon courage pour ce déménagement et donc emménagement à venir Françoise, avec tous mes voeux pour que ça se passe bien, comme c'est très souvent le cas ! Après la phase de mise en cartons, lundi sera certainement la journée la plus difficile . Alors vivement mardi pour que Marianne et toi vous retrouviez enfin seules emménageant peu à peu ... avec Lys planquée dans un coin peut-être ! De belles retrouvailles je pense . Bises émues

Ajouter un commentaire