Les "bobos" de la gastrostomie

Rougeurs, fuites de liquide, bourgeons, lequel d'entre nous n'a pas connu ces ennuis! Ennuis qu'il faut savoir maîtriser pour qu'ils ne deviennent pas de gros soucis. Je vous propose donc un petit vademecum du gastrostomisé averti.

ROUGEURS. Causes possibles:

_Nettoyage trop irritant avec un antiseptique (type Bétadine). Revenir à un lavage à l'eau savonneuse. Lors de voyage dans un pays exotique, s'assurer que l'eau du robinet est potable.

- Fuite du liquide gastrique qui brûle la peau, signe que le bouton est trop long.

-Bouton qui frotte la peau ou, au contraire, est trop incrusté en elle. Lorsque le bouton est trop long et en attendant d'en changer, enrouler une compresse tout autour pour l'empêcher de bouger sans pour autant apporter trop de tension.

Lorsque la rougeur occasionne une légère gêne, poser sur la zone irritée un film protecteur (type Cavilon). En cas de rougeur importante, éviter tout frottement et nettoyer en faisant ruisseler l'eau dessus puis sécher en tamponnant doucement. En parler avec son équipe soignante.

FUITES. Il est probable qu'elles soient dûes à un bouton mal ajusté. Soit le ballonnet est dégonflé et il suffit de le vider complètement puis de le remplir avec de l'eau du robinet (surtout pas de sérum physiologique!); soit il est trop long; soit, enfin, l'orifice de la stomie est trop large. Dans ces cas-là, il faudra que l'équipe médicale fasse de nouvelles mesures et change le gabarit du bouton.

BOURGEON CHARNU. C'est une réaction inflammatoire dûe au contact permanent du bouton sur la même zone. Là aussi, c'est la longueur du bouton qui est en cause. Il faut en référer à l'équipe médicale qui traitera le bourgeon par application de nitrate d'argent en protégeant la peau saine avec une crème grasse.

La semaine prochaine nous aborderons les complications liées au bouton lui-même.

Ajouter un commentaire