La gastrostomie nécessite-t-elle des soins et une toilette particuliers?

Pour répondre à cette question posée par plusieurs d'entre vous, et dernièrement par Angel dont la petite fille de 16 mois est porteuse d'un bouton, je me suis appuyée sur l'un des livrets informatifs élaborés par des spécialistes du CHU de Lyon Bron. Ils ont le mérite d'être clairs, précis et complets et résument parfaitement les conseils qui sont unanimement dispensés dans les services compétents, que ce soit à Lyon ou ailleurs en France.

Dès que la cicatrisation est terminée, généralement 1 mois après la pose de la sonde ou du bouton, il n'y a plus aucune restriction à la toilette de la gastrostomie. Douche et bain sont possibles, y compris les bains en piscine dans une eau plus fortement chlorée.

Au quotidien:

-Nettoyer la peau autour de la sonde ou du bouton avec de l'eau et du savon. Rincer et sécher soigneusement.

- Vérifier l'absence de complications locales (rougeurs, suppuration, fuites) qui améneraient à consulter le médecin.

-Tourner chaque jour le bouton ou la sonde sur 360° pour éviter les adhérences.

- Lorsque l'orifice de la gastrostomie est sain, il est inutile de l'entourer d'une compresse. Sondes et boutons sont conçus pour être à même la peau.

Ces conseils sont valables pour tous les gastrostomsés quel que soit leur âge. Nous les poursuivrons lors d'un prochain billet.

Commentaires (3)

Françoise Parinaud
  • 1. Françoise Parinaud | 11/06/2019
En réponse à la question de Belougne: n'importe quelle personne, entourage ou auxiliaire de vie, peut aider un gastrostomisé handicapé à mettre en route la nutrition entérale. Il suffit de demander à un membre de l'équipe soignante, infirmier ou diététicien, de l'initier au fonctionnement de la pompe et aux soins de la sonde. Il n'y a, en principe, pas de risque particulier nécessitant la présence d'un professionnel de santé.
Belougne
  • 2. Belougne | 08/06/2019
Bonjour
Pour une personne en situation de handicap physique ayant une gastrostomie depuis 2 ans avec 4 administrations par jour, est-ce qu'une auxiliaire de vie peut les assurer ou est ce que cela nécessite obligatoirement un passage infirmier systématique pour cela ?
Je m'interroge afin de respecter les volontés de l usager qui refuse en partie les passages infirmiers pour cela. tout en sécurisant les aides à domicile intervenant pour lui au quotidien.
Merci d'avance pour les éclairages que vous pourrez m'apporter
Reynald
  • 3. Reynald | 02/05/2019
Des conseils bienvenus comme toujours. Le mot a retenir est "simplicité". Une gastrostomie n'est pas une plaie, il ne faut pas la traiter comme telle. C'est une bouche artificielle que l'on traite comme une bouche. On a toujours plus de problèmes avec l'excès de soin qui va abîmer la peau. Et surtout pas de pansements après 1mois !

Ajouter un commentaire